Vous êtes ici : Accueil | | Les territoires du numérique : le comité de prospective de l’ARCEP conclut son cycle de travaux

Les territoires du numérique : le comité de prospective de l’ARCEP conclut son cycle de travaux

15 juin 2012

L’ARCEP a mis en place, en 2009, un comité de prospective qui regroupe, autour de son collège, des personnalités qualifiées aux compétences très diverses. Ce comité a vocation à inscrire l’action de l’Autorité, à moyen terme, dans son environnement économique, technologique et social, afin de l’éclairer dans ses décisions et lui permettre de mieux exercer ses fonctions de veille et d’information des acteurs du secteur.

En 2011, le comité a engagé un cycle d’étude portant sur la dimension territoriale du développement numérique sous ses différents angles : vie quotidienne ; relations sociales ; déplacements ; compétitivité des territoires ; fracture sociale ou territoriale. C’est sur ce dernier enjeu que se sont conclus, cette semaine, les travaux du comité, par une présentation et un débat sur les freins au développement du numérique sur le continent africain, mettant également en lumière la capacité d’innovation dont font preuve certains acteurs pour répondre aux spécificités de ces marchés. L’Autorité est également amenée à traiter ces questions, à la fois dans le cadre de ses relations bilatérales avec des régulateurs africains et dans le cadre du réseau des régulateurs francophones (FRATEL) qu’elle anime.

Les travaux du comité de prospective trouveront un écho immédiat dans le prochain numéro des Cahiers de l’ARCEP qui sera publié dans quelques jours et seront consacrés aux relations complexes et parfois paradoxales qui unissent l’économie numérique et la mondialisation.

Enfin, le colloque annuel de l’Autorité s’inscrit également dans le prolongement des travaux du comité. Il sera en effet consacré cette année aux « territoires du numérique ». Autour d’intervenants français et étrangers de haut niveau, on y réfléchira à la façon dont le numérique contribue à redessiner les territoires, l’économie et les relations sociales, pour en tirer des conclusions sur les leviers d’intervention des Etats, au plan national et supranational. Il se tiendra, à Paris, le 25 septembre prochain.

Jean-Ludovic Silicani, Président de l’ARCEP de France, édito du numéro 72 de la “Lettre hebdomadaire de l’ARCEP”, 15 juin 2012