Vous êtes ici : Accueil | | 22 et 23 octobre 2012 à Lomé | Dixième réunion annuelle de FRATEL | L’accès haut débit fixe et mobile

22 et 23 octobre 2012 à Lomé | Dixième réunion annuelle de FRATEL | L’accès haut débit fixe et mobile

10 juillet 2012

La dixième réunion annuelle de FRATEL s’est tenue les 22 et 23 octobre 2012 à Lomé au Togo sur l’accès au haut débit fixe et mobile.

Le communiqué est en ligne : Communiqué final

 

A l’invitation de l’ART&P du Togo, la 10ème réunion annuelle de FRATEL sur « l’accès haut débit fixe et mobile » a réuni à Lomé, les 22 et 23 octobre 2012, 80 participants représentant 15 régulateurs membres du réseau francophone de la régulation des télécommunications et des acteurs du secteur, opérateurs, consultants et organisations régionale et internationale (UEMOA, UIT).

Cette réunion a été l’occasion d’approuver le plan d’action 2013 du réseau proposé par le nouveau comité de coordination, élu par l’assemblée des présents.

Le rapport d’activité 2012 du réseau a lui aussi été approuvé par l’ensemble des participants.

Le prochain séminaire se tiendra en Guinée au premier semestre de 2013 sur « la mesure de la qualité des services de communications électroniques : approches, outils et méthodologie » et la réunion annuelle, dans le courant du deuxième semestre, en Roumanie sur « la qualité de service : quel rôle du régulateur pour quels objectifs ? ».

En ce qui concern le formation BADGE RegTel, M. Laurent Gille de Telecom ParisTech, qui pilote cette formation francophone en régulation des télécommunications, a fait le point sur les 5 ans de la formation et ses évolutions possibles vers un dipôme de niveau MASTERE.

Mme Ida Jallow, coordonnatrice du projet de l’UIT et de la Commission Européenne “Support pour l’établissement de politiques harmonisées pour le marché des TIC en Afrique subsaharienne” (HIPSSA), du bureau du développement des télécommunications de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) a souaihté présenter l’avancement du projet depuis son lancement en 2008.

 

Le sujet de la réunion a été décliné en trois table-rondes d’échange :

La table ronde 1 : Quel accès à quels réseaux pour un aménagement numérique du territoire efficace ?

Présidée par M. Abayeh BOYODI, directeur général par intérim de l’ART&P du Togo, elle était introduite par Mme Claire AUDIN du cabinet Clarity.

Plusieurs témoignages sont venus illustrés cette problématique et proposer des solutions :

M. Laurent GILLE, Telecom ParisTech

M. Iosif POPA, conseiller auprès du président de l’ANCOM Roumanie

M. Philipp METZGER, vice-directeur, directeur suppléant de l’Office fédéral de la communication, Ofcom, Suisse

M. Diomède Jérémie HAGERINGWE, directeur technique, ARCT, Burundi

M Ayité SATCHIVI, directeur stratégie et développement de Togo Telecom

M. Stéphane LELUX, président, cabinet TACTIS

 

La table ronde 2, sur l’allocation des ressources rares pour l’animation d’un marché répondant aux attentes du consommateur était présidée par M. DIABY Moustapha Mamy, directeur général de l’ARPT de Guinée et  introduite par M. Jacques STERN, membre du collège de l’ARCEP de France.

Les témoignages suivants ont permis de mieux comprendre l’enjeu que représente une gestion efficace des ressources rares :

MM. Malik IDRI et Emmanuel DURAND, avocats, cabinet Clifford Chance

M. Diene Oumar SAKHO de l’ARTP du Sénégal, ARTP, Sénégal

M. Abraham DJEKOU, conseiller technique du directeur général, ATCI, Côte d’Ivoire

M. Abdennabi LATRACHE, chef du service assignation des fréquences, ANRT, Maroc

M. Pidang ALEDI, Directeur des Etudes, de la Planification et de l’Informatique, Togo Cellulaire

 

La table ronde 3 sur les nouveaux services et les nouveaux usages qui se multiplient sur les réseaux de prochaine génération, était présidée par M. Mathurin BAKO, président de l’ARCEP du Burkina Faso. M. Ali Drissa BADIEL, représentant de la zone Afrique de l’Ouest de l’UIT est revenu sur l’ensemble des technologies d’accès au haut débit avant d’introduire ce sujet.

De nombreux témoignages ont permis de comprendre le cadre à mettre en place pour le développement de nouveaux services innovants et de présenter des usages nouveaux accessibles depuis les réseaux de nouvelle génération :

Mme Katia DUHAMEL, avocate, Cabinet Bird & Bird

M. Damnam BAGOLIBE, ingénieur informatique, ART&P, Togo

M. Hermann MIASSE, sous-directeur des licences, ART, Cameroun

M. Nezih DINCBUDAK, directeur des affaires réglementaire pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie, France Télécom

M. Jean-Marie NOAGBODJI, directeur général, CAFE informatique et télécommunications