Vous êtes ici : Accueil | | 15 et 16 avril 2014 à Dakar| Onzième séminaire de FRATEL | Licences 3G et 4G, état des lieux de l’attribution du premier dividende

15 et 16 avril 2014 à Dakar| Onzième séminaire de FRATEL | Licences 3G et 4G, état des lieux de l’attribution du premier dividende

5 mars 2014

A l’invitation de l’ANCOM de Roumanie, présidente de FRATEL, et de l’ARTP du Sénégal, le séminaire du réseau s’est tenu les 15 et 16 avril à Dakar sur “Licences 3G et 4G, état des lieux de l’attribution du premier dividende séminaire”.

 

DSC_1521

Ouvert par les allocutions de M. Marius Catalin Marinescu, président de FRATEL, président de l’ANCOM de Roumanie, de M. Pierre Ouédraogo, directeur de la francophonie numérique (DFN) à l’OIF, de M. Malick Ndiaye, directeur général de l’économie numérique au Ministère sénégalais de la communication et de l’économie numérique et de M. Abou Abel Thiam, président du collège de l’ARTP du Sénégal, le séminaire a réuni plus de 200 personnes dont 16 regulateurs membres du réseau ainsi que des représentants de l’industre des télécommunications et de la télédiffusion, des opérateurs mais aussi l’OIF et l’UIT.  Il a été l’occasion d’échanger sur les différents mécanismes d’attribution de fréquences pour le haut débit mobile de troisième et quatrième génération. Il a permis de dégager les objectifs de régulation liés à ces procédures. Le séminaire a souligné les facteurs de réussite pour le passage de la télévision analogique à la télévision numérique. Enfin, il a tiré les enseignements de l’utilisation de la bande 800 MHz issue du dividende numérique.

 

Pour cela, trois tables rondes se sont succédées sur les thèmes suivants :

 

Quels mécanismes d’attribution des licences 3G et 4G, pour quels objectifs ?

Présidée par M. Amah Vinyo Capo, responsable du service réglementation et études économiques de l’ART&P du Togo, cette première table ronde a été introduite par, M.Sidy Diop vice-président de Microeconomics

Trois témoignages se sont ensuite succédés :

 

Comment réussir le passage de la télévision analogique à la télévision numérique ?

M. Marius Catalin Marinescu, Président de l’ANCOM de Roumanie et Président de FRATEL, a présidé cette deuxième table ronde, qui a été introduite par M. Laurent de Mercey, ‎directeur adjoint du pôle Economie numérique à l’ADETEF

Six intervenants ont apporté un témoignage sur ce sujet

 

Quelle utilisation de la bande 800 MHz issue du dividende numérique ?

Cette dernière table-ronde a été présidée par Mme Camara Aminata Kaba, directrice des radiocommunications de l’ARPT de Guinée et introduite par M. Ben Ousmane Ba, chef de la division publication et enregistrement des services de terre au bureau des radiocommunications de Union internationale des télécommunications (UIT).

DSC_1769

Cinq témoignages sont venus ensuite illustrer l’utilisation de la bande 800 MHz :

 

Le séminaire a été l’occasion de faire un point d’information sur le nouveau MASTERE en régulation de l’économie numérique (RegNum). La tenue de la prochaine réunion annuelle du réseau sur « quelles fréquences et quelle gestion du spectre pour répondre aux besoins de demain pour le secteur des communications électroniques? » a été annoncée et devrait se tenir à Rabat au second semestre, à l’invitation de l’ANRT du Maroc.

Cette rencontre s’est clôturée par les discours de M. Marius Catalin Marinescu, président de FRATEL et président de l’ANCOM de Roumanie et de M. Abou Lô, directeur général de l’ARTP du Sénégal.